SDJVoyage JaponGrimper les cols du Japon à vélo ! À Kanagawa

Grimper les cols du Japon à vélo ! À Kanagawa

Le Japon est un archipel montagneux.

On peut donc facilement trouver des cols de montagne, où on peut découvrir de beaux paysages, une fois au sommet.

Dans ma région, à Kanagawa, il y a ainsi plusieurs montagnes que les cyclistes aiment monter.

Et moi aussi, je les grimpe souvent le weekend !

Je vous partage aujourd’hui mes cols préférés, pour s’entraîner et pour voyager !

Le col d’Ootarumi (大垂水峠)

Le col d’Ootarumi est situé au sud du mont Takao, à Hachioji et son altitude est seulement de 420 mètres.

Pour grimper ce col, on peut passer par la route nationale 20 (国道20号) depuis Sagamiko ou Takao.

dootarumi dootarumi2

Ce col est le préféré des cyclistes pour s’entraîner.

Comme sa pente moyenne n’est pas élevée, les cyclistes débutants peuvent aussi essayer de le monter.

Quand j’étais lycéen, j’y ai grimpé souvent pour aller au lycée le matin, parce qu’il était proche !

Il y a 2 routes pour démarrer : depuis Takao et depuis Sagamiko.

À partir de Takao, il faut à peu près rouler pendant 8 km mais les pourcentages de pente ne sont que de 5%.

Souvent, les cyclistes débutants commencent à grimper à partir de cette route.

Depuis Sagamiko, il y a 4.4 km avec des pentes à 8,2% pour aller au sommet d’Ootarumi.

Il est plus dur de grimper depuis Sagamiko que Takao, mais on peut découvrir les magnifiques paysages du lac de Sagamiko à droite pendant la route !

Le col de Makime (牧馬峠)

C’est le col qui est le plus dur à grimper pour moi !

On peut le trouver près du col d’Ootarumi, au sud de Sagamiko.

L’altitude est seulement d’environ 420 mètres, comme le col d’Ootarumi mais il ne faut que 2 ou 3 km pour arriver au sommet, ce qui implique que la route est beaucoup plus penchée !!

En plus, ce qui est dur, c’est ce qu’on ne peut pas découvrir des paysages pendant l’ascension…

Le col de Makime

Il y a 2 routes pour accéder au sommet : depuis la route nationale 413 (on l’appelle souvent la Route Doushi) et depuis Sagamiko.

Le plus souvent, les cyclistes montent à partir de la Route Doushi.

Il faut alors parcourir 3,2 km avec des pentes d’environ 9%.

Notamment durant le premier kilomètre, avec une pente de 11% !!

Depuis Sagamiko, il ne faut parcourir qu’1,9 km pour aller au sommet, avec des pourcentages de pente de 8.6% à monter.

Comme on ne peut pas voir de jolis paysages, ce col est plutôt réservé à l’entraînement qu’à la découverte !

Si je grimpais le col de Makime tous les jours, je pourrais monter n’importe quel col montagneux du Japon !!

Le col de Yabitsu (ヤビツ峠)

Ce col est le plus connu des cyclistes de Kanagawa.

Il est situé au milieu des monts Tanzawa, sur la route de Kanagawa 70, avec une altitude de 761 mètres.

On peut y trouver beaucoup de cyclistes qui viennent s’entraîner ou voyager avec des vélos au cours ou parfois des vélos normaux !

yabitsu

Il y a 2 accès : depuis Hadano et depuis le lac de Miyagase.

Plus souvent, les cyclistes grimpent à partir du carrefour de Naganuki (名古木) de Hadano (11.8 km jusqu’au sommet avec des pentes de 7.9%).

Plusieurs cyclistes essayent de chronométrer le temps nécessaire pour arriver au sommet.

Les débutants y arrivent en environ 45-50 min et les cyclistes professionnels en 25-30 min.

Pour les autres, il faut 30-40 min pour parvenir au sommet de Yabitsu.

Et pour moi, à peu près 39 min… Pas mal, non ?

Sur la route, il y a une plate-forme d’observation « Hanadai (花台) ».

On peut découvrir les paysages magnifiques d’Odawara, de la baie de Sagami.

Je me repose souvent là-bas !

hanadai le-paysage-depuis-hanadai

Par le deuxième accès, depuis le lac de Miyagase, il faut faire 18.2 km avec une pente moyenne de 5.9%.

Il n’est pas très dur de monter mais c’est assez long.

En plus, la route est assez étroite, ce qui fait que je n’aime pas trop grimper à partir de Miyagase.

Le col d’Atami (熱海峠)

Le col d’Atami est situé à Atami, au sud de Hakone.

Au sommet, il y a l’entrée de l’Izu Sky Line, réservé aux véhicules.

L’altitude est de 617 mètres.

En fait, je n’y suis allé que quelques fois et je ne veux plus y aller, parce qu’il est très dur de grimper !!!

Il ne faut que 6.5 km depuis la gare de Kinomiya, à Atami, mais les pentes à monter sont d’environ 10% !!

Depuis cette gare, on doit grimper des pentes d’à peu près 12%.

Parfois, les pentes ne sont pas fortes, mais après, ça se corse avec des pentes de 15-18%… c’est vraiment dur et presque insurmontable.

Je suis descendu plusieurs fois de vélo pendant mon ascension.

Le pire est qu’on ne peut voir aucun paysage pendant la route.

Ainsi, la fatigue ne peut être diminuée.

datami skyline

Cependant, il y a un grand avantage de grimper ce col, pour moi : c’est qu’on peut y trouver des paysages magnifiques, au-delà du sommet du col d’Atami.

À vrai dire, on peut continuer à grimper à partir de là : il y a les cols de Jukkoku, d’Yugawara et de Hakone avec des pentes moins difficiles.

Sur la route du col de Jukkoku à celui de Hakone, on peut découvrir des montagnes sans arbres, les paysages d’Atami et le Mont Fuji.

C’est ce qui est très intéressant pour moi.

Mais il est vraiment dur d’y arriver.

yugawara jukkoku

La conclusion

Ces cols montagneux sont mes préférés pour grimper dans ma vie de cycliste.

Il y en a encore beaucoup dans ma région, mais ces cols sont les plus pratiques et utiles pour l’entraînement et permettent de voir des paysages magnifiques.

Il y a non seulement les cols, mais aussi d’autres lieux où il vaut mieux voyager à vélo qu’en autre moyen de transport.

Je voudrais en parler une autre occasion.

Auteur

Sourire du Japon

Nous exploitons un site Web qui transmet la culture japonaise.

Nous la préparons pour vous chaque matin

\ SHARE ME /

Japon Guide

Nous vous offrons des visites originales et uniques. Nous vous emmenons dans des restaurants authentiques, bien cachés et connus seulement des habitués.

Le Japon tient beaucoup à l'union des coeurs ”和” (Wa) en japonais, chaque rencontre est très précieuse.

C'est pour cela que certains restaurants sont seulement réservés aux membres habituels et n’apparaissent pas ou peu dans les guides touristiques.

Preparez-vous à vivre une expérience atypique.

Guide Japon Page