Nagano

La préfecture de Nagano est située au centre du Japon et appelée « le toit du Japon » car elle est entourée de montagnes à plus de 3 000 mètres d’altitude, appelés « les alpes japonaises ».

Ses anciens noms, « Shinshu » et « Shinano », sont encore utilisés pour l’appeler.

Cette préfecture a beaucoup d’attractions touristiques en toute saison.

Hakuba

En hiver, on peut profiter de plus de 20 stations de ski avec une plus forte probabilité d’avoir un ciel dégagé que celle dans les autres régions au Japon.

Entre autres, Hakuba-mura, au nord de la préfecture de Nagano, où les épreuves de vitesse de ski alpin, de saut à ski et de combiné nordique furent disputées lors des Jeux olympiques de Nagano en février 1998, est connu pour la neige poudreuse. Les fêtes de la neige et celles de la glace se tiennent partout dans la préfecture de Nagano.

Vous serez surprises de trouver beaucoup de sculptures sophistiquées.

Mont Ontake

Nagano est connu pour des volcans, surtout, le mont Asama, à la frontière entre les préfectures de Gunma et de Nagano, et le mont Ontake, à la frontière entre les préfectures de Gifu et de Nagano, sont des stratovolcans du Japon.

Les éruptions de tels volcans ont causé des grands dégâts de temps en temps, mais ils aussi bien profitent. Un de ses bienfaits est l’onsen, source d’eau chaude. Il y a beaucoup de pavillon de l’onsen très populaire depuis longtemps dans le Shinshu.

Vous avez peut-être entendu parler des singes qui se baignent dans l’onsen dans le parc Jigokudani Yaen-Koen, au nord de la préfecture. Ces signes sont appelés Snow Monkey.

Ce parc se trouve à 850 mètres d’altitude et des falaises escarpées et des vapeurs de l’onsen rappellent l’Enfer, Jigoku, en japonais.

Mais cet endroit est un paradis pour les singes.

Observez et prenez des photos leur visage heureux.

Takato-jyo

Au printemps, la floraison magnifique des cerisiers vous accueillent dans le parc où se trouvait autrefois le château de Takato-machi dans la partie sud de la préfecture.

Elle est choisie comme une des plus belles floraisons des cerisiers au Japon.

Un peu après la saison des sakura, les abricotiers ont des fleurs blanches à Chikuma-shi dans la région orientale.

On dit que vous pouvez voir 100 000 abricotiers en un coup d’oeil.

Toutes les rues dans cette ville sont seulement pour piétons chaque samedi et chaque dimanche pendant que les abricotiers fleurissent.

On peut y ramasser des abricots de fin de mois de juin au milieu du mois de juillet.

Nanohana Park

Les fleurs jaunes de cloza, Nanohana, à Iiyama-shi, dans le nord, sont aussi populaires.

La fête d’Iiyama Nanohana a lieu chaque année dans les premiers jours du mois de mai, offrant des spécialités excellentes et ouvrages manuels à bon prix.

Takahashi mayumi musium

A Iiyama, il y a un musée de poupées de Takahashi Mayumi, ouvert en 2010.

Elle fait les poupées à la ressemblance de vrais hommes ou femmes de petite taille ; elles sont naïves et nostalgiques que l’on aurait vu autrefois n’importe où à travers le Japon.

Exposée avec des accessoires réalistes dans les paysages de la campagne, ses poupées rappellent le bon vieux temps au Japon.

Karuizawa

L’été à Shinshu commence par l’appréciation des lucioles à Tatsuno-machi, dans la partie sud.

Cette ville est le lieu le plus célèbre au Japon pour ces insectes dont le vol créé un beau paysage fantastique.

Une variété d’oiseaux et plantes alpines vous charment à Kamikouchi, dans la zone occidentale.

C’est là que le révérent Walter Weston, missionnaire anglican britannique, a suscité l’intérêt pour l’alpinisme récréatif au Japon.

De passer le temps à Karuizawa-machi dans la partie de l’est, effacera aussi votre fatigue de la chaleur de l’été : il y a des hôtels historiques dans lesquels beaucoup de célébrités mondiales ont séjourné, y compris Charlie Chaplin et John Lennon.

Vous auriez l’image sur Karuizawa que le prix est cher, mais un nouvel hôtel lancé par Hoshino-Resort, BEB5 Karuizawa, est pour les jeunes copains.

Il inclut « Tamariba », littéralement un espace pour se rassembler, un espace ouvert que chaque invité librement utilise toute la journée.

Kamikōchi

En automne, les montagnes deviennent rouge ou jaune ainsi que les fruits montagnards vous inviteraient à la préfecture de Nagano.

Elle mène le Japon dans la production de champignons et surtout, matsutake, le champignon très rare, parfumée et coûteux, se vend moins cher que dans les grandes villes japonais.

Les pommes sont aussi des produits spécialisés à Shinshu qui ont une bonne réputation.

Si vous aimez la châtaigne, vous devez aller à Obuse-machi, au nord-est de la préfecture.

Les gâteaux délicieux aux châtaignes se vendent près du Hokusai-kan, le musée de Katsushika Hokusai, dessinateur spécialiste de l’ukiyo-e.

Issa

Les personnes impliquées dans les arts ne manquent jamais d’aller le temple Ganshoin à Obuse.

Sur le plafond du bâtiment principal du temple, Hokusai a peint un phénix qui semble regarder fixement dans toutes les directions.

Ce temple est aussi relatif à un des plus connus haïku poète au Japon, Kobayashi Issa.

Il y a un stèle sur lequel l’un de ses haïku est gravé.

En outre, les habitants d’Obuse ont coutume de permettre aux inconnus de passer leur jardin et certains jardins privés sont ouverts aux touristes étrangers.

Soba

Comme nourriture, Nagano est très fier des soba, un mets japonais constitué de pâtes de sarrasin.

Les fêtes de soba ont lieu pour goûter de nouveaux soba au mois d’octobre et de novembre dans toute Nagano.

Tegami

Au nord, au village de Sakae, le musée d’Etegami, lettres avec des illustrations et quelques mots, de Tomoe Yamaji, qui continue de peindre chaque jour depuis six ans et a organisé sa première exposition solo à l’âge de neuf ans avant celles aux Etats-Unis, en Chine et dans plusieurs pays d’Europe.

Zenkō-ji

La capitale de la préfecture de Nagano est la ville de Nagano, au nord de la préfecture, où les Jeux olympiques d’hiver de 1998 a lieu.

La ville est formée autour d’un temple bouddhiste datant du VIIe siècle, Zenko-ji, qui fait partie des trésors nationaux du Japon.

L’image bouddhiste principale est un hibutsu, cachée et jamais dévoilée au public, mais lors de la grande cérémonie Gokaicho qui a lieu une fois tous les sept ans, une copie est exposée.

Mais si vous allez prier à ce temple seulement, vous ne pouvez pas attendre la faveur de Bouddha.

D’aller seulement à Zenko-ji, cela veut dire Katamairi, demi-culte, parce que l’on doit aller à Kitamuki Kannon, un temple qui se trouve à Ueda, environ 45 km au sud-est de Zenko-ji.

Littéralement, Kitamuki veut dire de faire face au nord et Kitamuki Kannon se tient face à Zenko-ji.

L’image bouddhiste à Zenko-ji promettrait la faveur de la vie dans l’au-delà tandis que celui à Kitamuki Kannon proposerait le bonheur dans cette vie.

Vous devez donc visiter tous les deux temples.

Shinsyu

La deuxième grande ville de Shinshu est Matsumoto-shi, au centre de la préfecture, qui a le château de Matsumoto, surnommé « le corbeau » en raison de sa couleur noire, classée « trésor national du Japon ».

Cette ville est très artistique : Parce que Yayoi Kusama, une artiste contemporaine japonaise, est née à cette ville, le musée municipal de Matsumoto conserve ses plusieurs oeuvres.

Le Seiji Ozawa Matsumoto Festival y est organisé annuellement au mois d’août et de septembre sous la direction de Seiji Ozawa, chef d’orchestre international.

Au même moment, la fête musicale est organisée par les citoyens.

La ville est aussi connue pour la culture de pastèque.

Azumino

Azumino-shi, près de Matsumoto-shi, est connu pour la culture de wasabi et Daio Wasabi Farm offrit de bons plats avec la saveur de Wasabi.

Akira Kurosawa, un de cinéastes japonais le plus célèbres et le plus influent de l’histoire, y a tourné le film Rêves en 1990.

Suwa Taisha Upper Main Shrine

Le festival qui l’on n’oublie jamais dans la préfecture de Nagano est Onbashira, qui a lieu dans la zone de Suwa, au centre de la préfecture.

Ce festival peut remonter au huitième siècle et se tient tous les six ans.

Le but d’Onbashira est la renaissance du Suwa-taisha, un sanctuaire shinto.

Le cérémonie dure plusieurs mois qui commencent par la coupe des énormes arbres et finissent par les élever à la main par des porteurs.

Le point culminant est le Kiotoshi quand plusieurs équipes traînent les troncs sur les descentes très accidentés ; les jeunes hommes montent et chevauchent les troncs en démontrant leur bravoure et leur courage.

Lac Suwa

Un autre symbole de la zone de Suwa est un grand lac célèbre, Suwa-ko.

Il est surtout connu pour les feux d’artifice qui a lieu le 15 août.

Le nombre total de feux d’artifice est de 40 000 et le terrain autour de lac Suwa qui a une forme d’une poêle résonne beaucoup de sons de feux d’artifice.

Le retentissement reste aux oreilles pendant quelques secondes et augmente le charme des feux d’artifice.

Les touristes en hiver peuvent à ce lac s’amuser à pêcher de petits poissons, wakasagi, une sorte d’éperlan.

Si le fait un temps glacial, Suwa-ko gèle et on pourrait voir les « traces des dieux » o-miwatari, c’est-à-dire, des crêtes de pression qui, la légende veut, sont formées par les dieux, venu d’un bord du lac afin de rejoindre la déesse, résidant sur l’autre bord.

Tenryu River

Le fleuve Tenryu, dont la source est le lac Suwa-ko, offre un torrent rapide apte à faire d’un rafting intéressant.

Les bateliers compétents emmènent en canot des passagers sur le courant énergique, en descendant la distance de 6 km pendant environ 35 minutes.

Beaucoup d’éclaboussure fait les passagers pousser des cris de joie qui peuvent savourer les scènes au long du fleuve Tenryu qui sont différentes chaque saison.

Kawanakajimakosenjoshiseki Park

Si vous vous intéressez à l’époque Sengoku au Japon, vous connaîtriez deux des principaux daimyos, Takeda Shingen et Uesugi Kenshin.

Les batailles de Kawanakajima se déroule entre les deux à proximité de la ville actuelle de Nagano.

Les touristes regardent les montagnes sur laquelle les forces de Takeda et d’Uesugi se forment respectivement, écoutant les explications des batailles par les volontaires locaux.

Yukimura Sanada

Vous pourriez voir un autre caractère populaire concernant l’époque Sengoku, Sanada Yukimura, au château d’Ueda dans la partie est.

Les Sanada ont défendu deux fois ce château contre la très grande armée de Tokugazwa avec une force en embuscade.

A la fin d’avril chaque année, des personnes habillées et armées comme des guerriers de Sanada, y compris des touristes étrangers, défilent dans la rue principale ou présentent les spectacles des combats contre l’armée de Tokugazwa.

Ninja

Et n’oubliez pas les ninja à Togakushi dans le nord.

Togakushi est le village où les ninja de Togakure-ryu, une école de ninjutsu datant du onzième siècle, habitent.

Il y a des musées où 500 matériels spécifiques de ninja sont exposés et une maison que tout le monde, hommes et femmes, jeunes et âgés, éprouvent les trucs et les techniques de ninja.

On peut y jeter des Shuriken !

Oyaki

A propos, qu’est-ce que vous voulez manger pendant le voyage de Shinshu ? On doit manger Soba absolument.

Mais une des spécialités de Nagano est Oyaki, constituée d’une pâte de farine fourrée de légumes sautés et assaisonnés au miso.

C’est à l’origine une cuisine simple, mais récemment considérée comme une des ressources touristiques.

Surtout, le village d’Ogawa dans le nord exploite le village d’Oyaki ; on peut manger des Oyaki, en ressentant une belle et tendre atmosphère familiale autour d’irori, un type de foyer traditionnel japonais.

Siro Miso

Miso est, comme vous le savez, un aliment fermenté et traditionnel au Japon.

Il peut être de couleur différente selon les régions au Japon et à Nagano, le miso de couleur beige est particulièrement populaire, appelé « shiro miso (miso blanc) » car il a teinte plus blanchâtre que ceux des autres régions.

Il ne serait pas exagéré de dire que ce miso soit utilisé pour presque tous les mets de Nagano ; par example, les ramens à Nagano sont assaisonnés au miso.

Saumon

Parce que Nagano n’a pas de mer, les habitants ont l’habitude de manger des poissons de rivière, par exemple, l’ayu.

Le plus long cours d’eau japonais, Shinano-gawa, appelé Chikuma-gawa dans la préfecture de Nagano, est un bon habitat de l’ayu.

Ce fleuve prend sa source au mont Kobushi, qui se trouve au sud-est de la préfecture de Nagano et se jette à la Mer du Japon dans la préfecture de Niigata.

La chair de l’ayu pêchée dans cette rivière a un goût particulier et doux, mêlant les arômes de pastèque.

En outre, Shinshu Saumon qui provient d’un hybride de la truite arc-en-ciel et de Salmo trutta est inventé dans le laboratoire de poissons de Nagano et devient populaire progressivement avec sa chair épaisse et onctueuse.

Kanten

Le froid intense dans la préfecture de Nagano produit des spécialités uniques.

Kanten, l’agar-agar, est un produit à base de certaines algues qui nécessite un hiver dur de cette région sans mer.

Il est utilisé depuis longtemps dans certaines pâtisseries traditionnelles japonaises et ces jours-ci certaines nouvelles pâtisseries sont inventées avec Kanten.

Un autre aliment connu dans les zones froides de Shinshu est Shimi-dofu, tofu gelé.

On pourrait voir des tofu tranchés et pendus en plein air en hiver.

Ils font notamment la célébrité de Chino-shi, dans la partie sud, où beaucoup de nouvelles recettes modernes et délicieuses du Shimi-dofu sont nées récemment.

Tsukemono

Parce qu’il est difficile d’obtenir les légumes frais en hiver à Nagano, on fait et mange Tsukemono, les légumes saumurés.

Surtout, le nozawanaduke, le nozawana saumuré, est une des spécialités dans le village de Nozawaonsen dans le nord, où on lave le nozawana, un légume vert et plutôt long, dans de l’eau chaude, onsen.

Cela fait ce légume souple et délicieux.

Ringo

En raison de la grande différence de la température entre le jour et la nuit et le terrain bien drainé, la culture des fruits est très courante dans plusieurs régions de la préfecture de Nagano.

Au long de la route nationale 403 de Suzaka à Obuse, par exemple, plusieurs verges se trouvent où les touristes peuvent cueillir des pommes, raisin, pêches, fraises, cerises, etc.

Kakis sont aussi populaires et Ichidagaki, kakis séchés produits à Ichida, ancien village et actuellement une partie de Takamori-machi, dans la région sud, sont très appréciés.

Oshaga Pond

Chino-shi est aussi connu pour son abondance de vestiges de l’époque Jomon (~115 000 –300 av. J-C.), qui attire l’attention en Europe ces jours-ci.

A Chino-shi, il y a 230 ruines de cette époque et deux dogu, statuettes énigmatiques de cette époque, nommés respectivement la « Vénus de Jomon » et la « Vénus masquée », y sont découvertes et inscrites au trésor national.

Les deux sont exposées au musée archéologique Togarishi de Chino.

sake

Les sake de Shinshu sont très appréciés, car les eaux claires qui jaillissent des montagnes et l’été frais moins humide sont apte à produire le sake.

Il y a, au fait, environ 80 brasseries de sake, le plus nombreux au Japon sauf la préfecture de Niigata.

Chaque brasserie a sa propre technique traditionnelle et produit des sakes exceptionnels.

N’hésitez pas à visiter plusieurs brasseries pour goûter des sake les plus divers.

wine

Les buveurs trouveraient les vins captivants à Shiojiri, dans le centre de la préfecture, et Tomi, dans la zone de l’est.

La viticulture à Shiojiri a commencé en 1897 et, avec la technologie continuant de progresser et les efforts des viticulteurs, les vins à Shiojiri sont maintenant appréciés grandement dans le monde.

Par contre, c’est en 2003 que l’élevage du vin à Tomi commence.

Le climat à 850 mètres d’altitude à Tomi est idéal pour la culture de la vigne et les vins à Tomi sont maintenant un des vins représentatifs du Japon.

Comme des plats qui conviennent aux vins de Nagano, on recommanderait ceux à base de boeuf de marque, appelé « Shinshu Premium Gyu ».

La préfecture de Nagano est un pays montagneux où les habitants ont mangé parfois le gibier ou certaines sortes d’insectes ; Inago, Zazamushi, Hachinoko, etc.

Essayez les plats avec ces ingrédients si vous les trouvez quelque part.

Gran Class

Le Japon vous rappellerait Shinkansen, une ligne à grande vitesse ; vous prendrez, en fait, une ligne Shinkansen Hokuriku pour aller à Nagano de Tokyo.

Il serait recommandable de voyager en « Gran Class », voiture spéciale correspondante à la première classe en avion.

Les sièges sont amples et le repas est servi par des hôtesses.

On doit prêter attention, cependant, à un prix plus élevé et à quel train a cette voiture.

Si vous voulez voyager dans un chic train, le train « Rokumon » nommé en référence à l’emblème du clan Sanada, Rokumon-sen, six monnaies, va d’Ueda à Nagano.

Le train en bois vous offrit une ambiance confortable et cordiale et vous pouvez goûter le repas en ayant le luxe de voir des paysages excellents le long de la voie ferrée.

En 2027, la ligne Sinkansen Chuo, en construction entre Tokyo et Osaka-Kobe via Iida au sud de la préfecture de Nagano, sera en service.

La propulsion du train est assurée par un moteur linéaire à induction et capte l’attention des passionnés des trains et du système ferroviaire.

A propos, la gare située au plus haut au Japon est la gare de Nobeyama de la ligne de Koumi dans le village de Minamimaki.

Achi

Il y a d’autres villes ou villages qui vaut la peine que l’on aille dans la préfecture de Nagano.

Par exemple, le village d’Achi, situé à l’extrémité sud de la préfecture de Nagano, est connu pour son ciel étoilé le plus beau du Japon, certifié par la ministère de l’Environnement.

On peut voir les milliers d’étoiles et des constellations différentes, selon la saison.

En outre, Saku-shi, à l’est de la préfecture, les fans de manga seraient contents de voir des autobus sur lesquels les personnages de « Hokuto no Ken », Ken le Survivant, sont peints parce qu’un des auteurs de ce manga très populaire à travers le monde, Buronson, est né dans cette ville.

Il y a un hôtel traditionnel, l’hôtel de Saku, qui existe depuis 1428 et sert des plats à base de la spécialité dans cette région, le Koi, la carpe commune.

Auteur

Sourire du Japon

Nous exploitons un site Web qui transmet la culture japonaise.

Nous la préparons pour vous chaque matin

\ SHARE ME /

Japon Guide

Nous vous offrons des visites originales et uniques. Nous vous emmenons dans des restaurants authentiques, bien cachés et connus seulement des habitués.

Le Japon tient beaucoup à l'union des coeurs ”和” (Wa) en japonais, chaque rencontre est très précieuse.

C'est pour cela que certains restaurants sont seulement réservés aux membres habituels et n’apparaissent pas ou peu dans les guides touristiques.

Preparez-vous à vivre une expérience atypique.

Guide Japon Page