SDJVoyage JaponOita, Préfecture des Sources Thermales (Onsen-ken)

Oita, Préfecture des Sources Thermales (Onsen-ken)

La préfecture d’Oita doit sa célébrité à son nombre inégalé de sources thermales.

Son office du tourisme en fait d’ailleurs le cheval de bataille de sa promotion, renommant Oita «Onsen-ken» ce qui signifie «la préfecture des sources thermales» en japonais.

Les quatre sources thermales de Beppu Onsen, appelées “Tours de l’enfer” sont particulièrement renommées.

L’eau écarlate et bouillonnante, les colonnes de fumée, les roches noirâtres, ne sont pas sans évoquer les étangs de sang infernaux… Ce spectacle unique, fortement prisé des japonais, est à ne pas manquer.

Curiosité locale, la consommation de poulet est élevée dans la préfecture d’Oita.

«Karaage» – le poulet frit – est un met traditionnel proposé par plus de trente «Karaage Senmonten», – sorte de petits restaurants spécialisés dans ce plat – dans la ville de Nakatsu et quelques quarantes à Usa.

Il semble en effet que chaque habitant y ait son restaurant préféré.

Sites touristiques à visiter

Beppu Onsen (Beppu, Préfecture d’Oita) – 別府温泉

Beppu Onsen

Beppu, capitale japonaise des sources thermales, est la deuxième plus grande ville de la préfecture d’Oita.

Les «onsen» (sources thermales) sont dispersées autour de la gare.

Les auberges anciennes y côtoient les stations thermales dont le nombre impressionnant ne les a pas empêchées de conserver chacune leur originalité…pour le bonheur des touristes.

Se promener en ville vêtu d’un «yukata» -kimono léger- se révèlera particulièrement agréable.

Yufuin onsen (Yufuin, Yufu, Préfecture d’Oita) – 由布院温泉

Yufuin onsen

Yufuin Onsen est également l’un des sites touristiques les plus célèbres d’Oita.

Grâce à l’activité volcanique du Mont Yufu, les sources thermales abondent en divers endroits et de nombreux bains extérieurs peuvent se trouver dans la ville.

De luxueuses auberges sont situées sur la colline ou au bord de la rivière, en dehors du centre ville.

Leurs vastes espaces vous permettront de profiter pleinement de l’atmosphère détendue de la campagne.

Péninsule de Kunisaki – 国東半島

Péninsule de Kunisaki

La péninsule de Kunisaki est le lieu de naissance de «Shinbutsu Shūgō» – littéralement « syncrétisme des kamis et des bouddhas » – tentative de conciliation entre shintoïsme et bouddhisme dans le Japon du VIème siècle, qui trouva un lieu privilégié au sanctuaire Usa de Kunisaki.

En 2018, « Rokugo Manzan » (l’association des temples de la péninsule de Kunisaki) a célébré son 1300ème anniversaire.

Vous pouvez marcher sur la montagne escarpée où les moines se sont entraînés, visiter des cascades spectaculaires et faire l’expérience du zazen dans un temple.

Pont suspendu Kokonoe Yume Otsurihashi (Kokonoe, Kusu, Préfecture d’Oita) – 九重”夢”大吊橋

Pont suspendu Kokonoe Yume Otsurihashi

Long de 390 m, haut de 173 m, le pont suspendu de Kokonoe Yume Otsurihashi est le plus haut pont suspendu pour piétons du Japon.

Large de 1,5 m, il est conçu pour supporter la charge de 1,800 adultes.

Le sol du pont, en forme de filet, laisse entrevoir le dessous… gare au vertige !

La vue majestueuse de la cascade et de la magnifique vallée des feuilles d’automne s’offre alors à vous.

Le parc de Takasakiyama (Mont Takasaki, Oita, Préfecture d’Oita) – 高崎山

Habitat naturel des macaques japonais, certains y ont élu domicile ce qui permet aux touristes de les observer à l’état sauvage.

Des employés du parc les nourrissent toutes les 30 minutes, ce qui ne les empêche pas de faire «grève» de temps à autre, au grand amusement des locaux.

À basse température, les singes s’agglutinent afin de se réchauffer mutuellement.

Cette vue attendrissante se nomme «Saru-Dango» ( «boulette de singe» ).

Spécialités culinaires

Karaage – 唐揚げ

Karaage

La préfecture d’Oita bénéficie du nombre de boutiques de karaage le plus important du Japon.

Le karaage, poulet frit mariné avec du sel, de la sauce soja, du gingembre et de l’ail, connaît un large éventail de déclinaisons évoluant au gré des us et coutumes locaux.

Nakatsu Karaage et Usa Karaage sont particulièrement populaires, et les luttes entre fans ne sont toujours pas arrivées à une conclusion.

Le goût varie dans chaque boutique, alors n’hésitez pas à renouveler l’expérience !

Jigoku-mushi – 地獄蒸し

Jigoku-mushi

La recette utilisant la vapeur provenant de sources chaudes est appelée «Jigoku-mushi» ( «Vapeur de l’enfer”» ).

Placez divers ingrédients tels que des légumes, des œufs, du poisson, des mollusques et des crustacés sur le panier et faites cuire en chauffant à la vapeur.

À l’auberge, vous bénéficierez d’un «Jigoku-Gama» – système de cuisson typique placé directement au dessus des sources de vapeur – dans lequel vous pourrez même apporter vos aliments et les cuisiner vous-même.

Fugu Sashimi – ふぐ刺し

Fugu Sashimi

Au Japon, la consommation de «sashimi » – poisson cru tranché en fines lamelles – est appréciée de tous.

Rare exception, la loi sur l’hygiène alimentaire interdit la vente et la cuisson du foie de «Fugu» («poisson globe»), possiblement mortel.

Or, il se murmure au sein des cercles de gourmets avertis que la délicatesse du foie de Fugu se peut laisser goûter dans la préfecture d’Oita…pourvu qu’on ait la bonne adresse !

Auteur

Sourire du Japon

Nous exploitons un site Web qui transmet la culture japonaise.

Nous la préparons pour vous chaque matin

\ SHARE ME /

Japon Guide

Nous vous offrons des visites originales et uniques. Nous vous emmenons dans des restaurants authentiques, bien cachés et connus seulement des habitués.

Le Japon tient beaucoup à l'union des coeurs ”和” (Wa) en japonais, chaque rencontre est très précieuse.

C'est pour cela que certains restaurants sont seulement réservés aux membres habituels et n’apparaissent pas ou peu dans les guides touristiques.

Preparez-vous à vivre une expérience atypique.

Guide Japon Page