SDJVoyage JaponLiens entre Tohoku et Bretagne

Liens entre Tohoku et Bretagne

Bonjour à tous !!

Je suis pianiste. Je vais à Tohoku (département de Miyagi et d’Iwate ) chaque année pour donner un concert pour des personnes qui sont victimes du désastre sismique depuis 2016.

La reconstruction de Tohoku avance petit à petit.

Nouveaux bâtiments s’augmentent chaque année. Mais l’entassement de la terre continue encore.

Il y a beaucoup de gens qui se sont déplacés au nouveau logement.Mais il y a encore des gens qui habitent au logement provisoire.

Après le désastre, on a passé déjà 8 ans !!

Quand je suis allée à Tohoku, je sens toujours la douceur des gens et la valeur de la vie de chaque personne.

Il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent pas encore trouver.

Les habitants de Tohoku ont toujours de divers problèmes.

Des huîtres de kesennuma

Des huîtres de kesennuma

Il y a beaucoup de choses que je voudrais vous transmettre.

Mais d’abord je parle des huîtres de kesennuma (département de Miyagi près d’Iwate).

Il y a un homme qui s’appelle Shigeatu Hatakeyama.

Il fait la culture des huîtres depuis longtemps.

Dans les années 1970, beaucoup de planctons sont apparus à la mer de Kesennuma, l’eaux rouge a flotté à la mer et la chair des huîtres est devenue rouge.

Monsieur Hatakeyama a bien réfléchi sur la mer riche.

Et il a pensé à la relation entre la mer et le bois.

Et puis il s’est aperçu que beaucoup de minéraux (le magnésium et le calcium) qui viennent de la montagne avec le fleuve qui sont indispensables aux huîtres.

Donc il a commencé à planter des arbres à la montagne.

La mer s’est enrichie petit à petit. Le goût des huîtres de kesennuma est revenu.

Le désastre sismique

Le désastre sismique

Le 11 mars 2011, la catastrophe est arrivée à Tohoku.

Des huîtres ont reçu un coup fatal.

À ce moment-là, des personnes qui font la culture des huîtres à Poitou-Charentes (Bretagne) ont envoyé des larves d’huître et des choses nécessaires pour la culture à Kesennuma.

Le nom de ce projet de soutien à Tohoku ‘France okaeshi’.

Okaeshi est le mot japonais, il signifie retour en français.

Parce qu’il y a une autre histoire. En 1970 et 1990, la maladie des huîtres s’est propagée en Bretagne.

Des huîtres de la Bretagne ont reçu un coup fatal.

À ce moment-là, les personnes qui font la culture des huîtres à Kesennuma ont envoyé des larves d’huître à la Bretagne.

Les Français de la Bretagne disent ‘Sanriku (le nord-est de Tohoku) est le pays natal des huîtres de la Bretagne’.

Des huîtres de kesennuma sont bien élevées maintenant.

Les gens qui font la culture des huîtres français et japonais coopèrent réciproquement.

La mer de Sanriku

La mer de Sanriku

La côte de Sanriku, on s’appelle Sanrikukaigan.

Sanriku se trouve au nord-est de Tohoku et donne sur l’ océan Pacifique.

Il y a la côte à rias au sud et la terrasse de la côte au nord de Sanrikukaigan.

La vue de la côte est magnifique. La mer est très belle.

Toute la ligne rias du chemin de fer inaugura le 23 mars 2019.

Aujourd’hui, on peut prendre beaucoup de poissons et coquillages qui sont vraiment délicieux et frais.

Sanriku possède de la mer riche et évidemment la pêcherie riche.

Les fruits de mer de Sanriku

Les fruits de mer de Sanriku

On dit que la pêcherie de Sanriku est une des trois pêcheries riches dans le monde.

Le large de Sanriku est la lieu que oyashio (le courant froid qui passe le long des côtes septentrionales du Japon) et kuroshio (le courant chaud qui passe le long des côtes méridionales du Japon) se croisent.

Oyashio est les parents qui élèvent des poissons.

Oya signifie des parents en japonais.

Kuroshio apporte beaucoup de fer.

Le large de Sanriku possède le sel de mer nourrissant.

C’est la lieux qui est peu nombreux que des poissons élèvent bien.

On peut pêcher wakamé (une variété d’algue comestible) de première qualité au printemps, hoya (le figue de mer) à nul autre pareil et l’oursin fin en été, sanma (le scombrésocidé) en automne et ikura (les œufs de saumon) et buri(la sériole ) d’hiver qui sont délicieux en hiver.

Auteur

Sourire du Japon

Nous exploitons un site Web qui transmet la culture japonaise.

Nous la préparons pour vous chaque matin

\ SHARE ME /

Japon Guide

Nous vous offrons des visites originales et uniques. Nous vous emmenons dans des restaurants authentiques, bien cachés et connus seulement des habitués.

Le Japon tient beaucoup à l'union des coeurs ”和” (Wa) en japonais, chaque rencontre est très précieuse.

C'est pour cela que certains restaurants sont seulement réservés aux membres habituels et n’apparaissent pas ou peu dans les guides touristiques.

Preparez-vous à vivre une expérience atypique.

Guide Japon Page